The Swiss Peak
Marketing. Digital. Technique

Home

Comment réduire l’empreinte carbone de votre site web ?

Comment réduire l'empreinte carbone de votre site web ?

L’une des industries dont l’impact est des plus importants sur l’environnement est celle du numérique. De nombreuses entreprises ont déjà commencé à adopter certaines pratiques écologiques dans leur vie quotidienne, mais peu d’entre elles ont commencé à se concentrer sur l’empreinte carbone de leur site web.

Dans cet article, nous vous donnerons quelques moyens pour réduire l’empreinte carbone de votre site.

Qu'est-ce que l'empreinte carbone d'un site web ?

L’empreinte carbone d’un site web est la quantité de CO2 émise lors de l’utilisation de votre site web. Ces émissions sont principalement causées par les serveurs qui hébergent votre site, mais également par les appareils utilisés pour y accéder. En d’autres mots, plus votre site web est complexe, plus il consomme d’énergie et émet de CO2.

Les moyens pour réduire l’empreinte carbone de votre site web

Voici quelques moyens pour réduire l’empreinte carbone de votre site web :

1. Choisir un hébergeur web à faible émission de carbone :

Vous pouvez choisir un hébergeur web qui utilise des sources d’énergie renouvelables pour réduire l’impact environnemental de votre site web, tel que Planetoster ou l’hébergeur suisse Infomaniak.

En optant pour un service d’hébergement vert, vous pouvez réduire considérablement l’empreinte carbone de votre site web. Les centres de données sont souvent très gourmands en énergie et leur consommation est en constante augmentation avec l’explosion du nombre de sites web dans le monde.

Il est important de noter que les services d’hébergement vert ne sont pas tous créés égaux et qu’il est important de vérifier leur crédibilité et leur fiabilité avant de choisir un fournisseur. Vous pouvez par exemple rechercher des certifications environnementales telles que le label ISO 14001 pour vous assurer que le service d’hébergement que vous utilisez est véritablement respectueux de l’environnement.

2. Optimiser les images et les fichiers :

Les images et les fichiers volumineux peuvent ralentir le temps de chargement de votre site web et consommer plus d’énergie. Vous pouvez optimiser les images et les fichiers pour réduire leur taille et améliorer les performances de votre site web. Plus de détail sur ce point dans notre article dédié à l’optimisation des images.

3. Utiliser un design minimaliste :

Un design minimaliste peut réduire la quantité de code nécessaire pour votre site web, ce qui peut réduire la quantité d’énergie nécessaire pour charger votre site web. Les animations et les vidéos sont souvent utilisées pour donner vie à un site web, mais elles peuvent également augmenter considérablement la consommation d’énergie de ce dernier.

4. Utiliser une conception « responsive » :

Une conception « responsive » permet à votre site web de s’adapter à différents appareils tels que des smartphone ou des tablettes. En adaptant votre site à ces appareils, en plus d’améliorer votre référencement, vous pourrez réduire la quantité d’énergie nécessaire pour charger votre site web sur ces différents appareils.

5. Utiliser des plugins de mise en cache et de gestion des scripts pour améliorer les performances de votre site web et réduire la consommation de ressources.

Les plugins de cache permettent de stocker temporairement des copies de votre site web pour réduire le temps de chargement des pages. Cela peut réduire la quantité de ressources nécessaires pour charger votre site web, ce qui contribue à réduire sa consommation d’énergie.

Les scripts sont souvent utilisés pour ajouter des fonctionnalités supplémentaires à votre site web. Cependant, ils peuvent également ralentir le temps de chargement des pages et augmenter la consommation de ressources de votre site web. Les plugins de gestion des scripts aident à l’optimiser des performances et par conséquent réduisent l’impact sur la consommation d’énergie.

En utilisant de tels plugins, vous contribuez à réduire l’empreinte carbone de votre site web. De plus, cela peut également aider à améliorer l’expérience utilisateur en réduisant le temps de chargement des pages et en améliorant la navigation sur votre site web.

Conclusion :

En adoptant des pratiques écologiques pour votre site web et en suivant les méthodes décrites ci-dessus pour réduire l’empreinte carbone de votre site, vous pouvez améliorer ses performances tout en contribuant à un avenir plus durable pour notre planète. Vérifiez l’empreinte carbone de votre site avec le lien suivant : https://www.websitecarbon.com/ Si vous souhaitez de l’aide concernant votre site web n’hésitez pas à nous contacter.

Comment réduire l’empreinte carbone de votre site web ? Lire la suite »

Barre de rechcerche dans laquelle est écrit "KEYWORDS" pour en montrer l'importance dans le SEO

Le SEO: concentrez-vous sur l’intention de vos visiteurs

Le SEO: concentrez-vous sur l'intention de vos visiteurs

La technique du SEO (Search Engine Optimization, connue en français sous “référencement naturel”), ne date pas d’hier.

En effet, le SEO a commencé à devenir très populaire aux milieu des années 2000, et même s’il a parfois pris d’autres dénominations (telles que “Growth Hacking” ou même dernièrement “Disruptive Growth Hacking”), il n’a pas fondamentalement changé en 15 ans.

Pour rappel, et en très résumé, le SEO consiste à positionner un site/une page web/une application dans les premiers résultats des moteurs de recherche, et plus particulièrement dans les premiers résultats de Google, ce moteur regroupant la grande majorité des recherches effectuées sur Internet.

Pour se faire, il s’agit de “coller” au plus près des critères pris en compte par les algorithmes des moteurs de recherche. Ces derniers sont très nombreux (plus d’une centaine pour Google par exemple), et varient constamment. Ce dernier point nécessite donc une activité de veille continue pour éviter de voir son site mis sur la touche lentement mais sûrement par les nouveaux critères.

On entend fréquemment que le SEO ne fait pas le poids face aux liens commerciaux (tels que Google Ads par exemple), mais il ne faut surtout pas le négliger. En effet, malgré tous les efforts (et l’argent) investis dans les liens sponsorisés:

  • 80% des clics sur Google sont des clics sur des liens organiques (issus d’une recherche)
  • Mais les entreprises dépensent en moyenne près de 90% de leur “budget clic” pour des liens commerciaux, alors que ceux-ci ne représentent que 20% des clics sur un lien! (source : Michael Schwartz, Improove)

Avoir un bon SEO (voir son site apparaître en haut des résultats des moteurs de recherche) est donc primordial, tant les gens utilisent encore et toujours les moteurs de recherche pour trouver ce qu’ils veulent.

Il y a cependant une raison pour laquelle les entreprises dépensent tant en liens sponsorisés. Ces derniers, pour autant qu’ils soient bien paramétrés, amènent le visiteur directement là où il souhaite être et donc là où il est le plus susceptible de passer à l’action (achat, inscription, …). Et étant donné la quantité et le budget de la concurrence, il n’est souvent tout simplement pas possible de “s’offrir” des liens commerciaux à un prix abordable pour attirer les visiteurs ou pour convertir ces derniers.

Un bon SEO peut cependant arriver au même résultat, et ce pour une infime fraction du coût!

Comment en tirer profit? La “bonne vieille technique” d’écrire un millier de mots à propos de la page/produit/etc. que vous souhaitez mettre en avant ne suffit plus.

Le SEO : bref état des lieux

Le grand défi d’une base de données est évidemment de pouvoir la tenir à jour au quotidien. Cette mise à jour est primordiale afin d’assurer que nos données soient toujours pertinentes lorsque nous exécutons des actions marketing en fonction de de cibles définies.

Il est donc important d’identifier les canaux d’acquisition qui mettent à jour la base de données. Certains de ces canaux sont manuels comme quand un collaborateur entre simplement les données clients dans la base. D’autres, mettent à jour notre base de manière automatisée. Par exemple, quand un client crée un compte à travers le e-commerce, l’application mobile ou la plateforme de ticketing, ses données sont immédiatement enregistrées.

Il est dès lors essentiel de créer des guidelines qui assurent que les données soient entrées et mise à jour correctement. Nous vous conseillons également d’avoir une personne en charge de votre base qui vérifie les entrées régulièrement.

L'intention de recherche de vos visiteurs

Il faut commencer par comprendre l’intention de vos visiteurs. Cette intention diffère évidemment selon votre secteur d’activité. Si par exemple vous gérez un e-commerce vendant des outils de haute-précision pour l’horlogerie, vos visiteurs souhaiteront probablement avoir des informations (très) détaillées quant à vos produits. Par contre, si vous gérez un site dédié au tourisme, ces derniers chercheront plus probablement des informations sur les activités possibles d’une région, leur coût, le temps de voyage, l’hébergement, etc.

On considère généralement 4 types d’intention de recherche :

  • Intention d’information:
    quand une personne cherche des informations sur un certain sujet. Par exemple des informations sur les horaires d’un cinéma, sur l’éducation de leurs enfants ou encore sur comment se rendre à un certain endroit.
  • Intention de navigation: 
    quand une personne cherche à se rendre sur un site web spécifique. Une personne googlant “RTS” cherche probablement à se rendre sur le site de la RTS par exemple.
  • Intention transactionnelle:
    quand une personne a l’intention d’acheter quelque chose en ligne, et sait ce qu’elle veut. Elle cherche alors le meilleur achat possible à ses yeux. Le prix est très souvent un élément déterminant pour ces intentions de recherche, mais d’autres éléments (tel que le temps de livraison) peuvent entrer en compte. Ce sont ces intentions qui sont (en large majorité) reprises par les liens sponsorisés.
  • Investigation commerciale:
    quand une personne a l’intention d’acheter un produit dans un futur proche, mais ne l’a pas encore choisi précisément. Elle cherche alors des renseignements sur le produit qui l’intéresse, par exemple “quelle est la meilleure enceinte de musique portable?”. Ce type d’intention de recherche est souvent lié à une intention transactionnelle, mais la personne n’est pas encore “prête” à acheter.

Afin de satisfaire au mieux vos visiteurs, vous souhaitez évidemment leur proposer un contenu répondant à leur intention de recherche. Si une personne cherche des informations sur les activités à faire dans votre ville, vous ne voulez pas lui montrer une page avec les hôtels de votre ville.
Proposer la bonne “landing page” en fonction de l’intention du visiteur doit donc être votre priorité, afin d’éviter que ce dernier quitte votre site lorsqu’il se rend compte que la page qu’il a ouverte ne correspond pas à sa recherche. Alors, comment optimiser votre SEO en fonction de l’intention du visiteur? Il faut bien sûr commencer par considérer le contenu que vous proposez.

Vos pages à contenu transactionnel devraient être optimisées avec du contenu orienté transactions.
Par exemple, pour vos pages vendant des outils horlogers: au lieu de simplement utiliser les mot-clés “outils horlogers”, utilisez divers mots-clés tournant autour des intentions acheter [outils horlogers X], et prix [outils horlogers X], etc.

De même, vous avez peut-être une page répondant à l’intention d’investigation commerciale, par exemple expliquant la qualité ou les possibilités offertes par les outils horlogers que vous vendez. Dans ce cas, vous voudrez utiliser des mots-clés autour des intentions quels outils horlogers pour [but de l’outil], et comment utiliser [outil], et encore comment [but de l’outil], etc.

Vos pages à contenu informatif devraient être optimisées avec du contenu informatif et utile pour le visiteur.
Par exemple, pour votre site touristique sur votre région, sur la page “activités de la région”, utilisez divers mots-clés tournant autour de l’intention
activités à [région], et sur la page “restaurants de la région” utilisez divers mots-clés autour des intentions restaurants à [région], et restaurants près de [activité X/Y/Z de la région], etc.

Finalement, pour répondre à l’intention de navigation, tout repose ici sur le fait que vous possédiez (ou non) le site recherché dans l’intention de recherche. Les moteurs de recherche considèrent ces intentions comme étant très claires et directes, et proposeront généralement le site approprié en haut de page (le SEO lié à toutes les pages étant très fort et l’intention très claire. Si vous possédez le site en question, il vous “suffit” de vous assurez que celui-ci est indexé et que les éléments basiques du SEO y sont appliqués (nom du site, etc.). Si vous ne possédez pas le site recherché, il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire.

En résumé, concentrez votre SEO sur l’intention de vos utilisateurs, et faites-en sorte de répondre à cette intention le mieux possible.

Il peut être compliqué de bien cerner l’intention des utilisateurs, la façon la plus simple pour le faire est de se mettre à sa place. Googlez ce qu’ils cherchent, et regardez ce qui apparaît en premier. Si les premiers résultats Google sont des images, cela veut dire que le visiteur cherche avant tout à voir le produit/l’endroit/etc., et que vous devriez utiliser des images sur votre site/page répondant à l’intention exprimée dans la recherche.

Le SEO: concentrez-vous sur l’intention de vos visiteurs Lire la suite »

L'expression CRM sous une loupe

Quel CRM choisir pour son entreprise ?

Quel CRM choisir pour mon entreprise ?

Si vous êtes à la recherche d’un CRM (Customer Relationship Management) pour votre entreprise, vous êtes au bon endroit ! Cet article est consacré à vous aider à prendre une décision éclairée sur le meilleur CRM pour votre entreprise.

Posez-vous les bonnes questions

Tout d’abord, vous devez réfléchir à ce que vous voulez que votre CRM fasse et à quel point il sera intégré à votre entreprise. Une fois que vous aurez défini ces critères, vous pourrez commencer à comparer les différents CRM disponibles sur le marché.

Une fois que vous avez décidé du CRM qui vous convient le mieux, vous devez évaluer la facilité d’utilisation et la possibilité de personnaliser le système. Vous devez vous assurer que les fonctionnalités sont intuitives et faciles à prendre en main. Vous devez également vous assurer que votre CRM est compatible avec les logiciels dont vous avez besoin pour gérer votre entreprise.

Enfin, vous devez évaluer le support client et la qualité des services offerts. Vous devez vous assurer que vous obtenez le meilleur service possible et que vous pouvez obtenir rapidement de l’aide lorsque vous en avez besoin.

Activation et segmentation

En conclusion, le choix d’un CRM peut être un processus complexe mais il est essentiel pour le bon fonctionnement et la croissance de votre entreprise. N’oubliez pas de prendre en compte vos besoins, de comparer les prix et de vous assurer que vous obtenez le meilleur rapport qualité/prix et le meilleur service.

Les critères principaux à prendre en compte pour choisir un CRM sont : vos besoins, le prix, la facilité d’utilisation, la possibilité de personnalisation et le service client.

Il existe de nombreux CRM sur le marché et il peut être difficile de choisir le bon. Cependant, quelques-uns des principaux CRM à considérer sont Salesforce, Microsoft Dynamics, Zoho et HubSpot.

Quel CRM choisir pour son entreprise ? Lire la suite »